Micro-entreprise DJ, salarié ou autre… Comment facturer ses clients quand on est DJ ? J’étais en train de faire du tri dans mes papiers et je me suis dit que c’était l’occasion de vous faire un nouvel article sur  la structure entrepreneuriale.

Parce que c’est une question qu’on se pose souvent, et que je me suis moi-même posé au départ de ma carrière de DJ.

Voici les 3 formes d'entreprise DJ

Du coup, aujourd’hui, je vais vous parler de 3 modèles d’entreprise DJ. Vous verrez d’ailleurs que la dernière est assez originale et qu’elle est très peu utilisée par les DJ.

1- CDD / CDI

Tout d’abord, il existe encore quelques rares établissements qui utilisent le statut de CDD / CDI pour leurs DJ.

Dans ce cas-là, cela fonctionne comme un statut de salarié normal avec une fiche de paye, ce n’est pas plus compliqué. L’avantage principal, c’est la relative sécurité de l’emploi (surtout en CDI). Même s’il se peut que vous ayez besoin de plusieurs contrats pour vivre de votre métier de DJ, en avoir au moins un en statut salarié vous permet d’avoir une base fixe qui tombe tous les mois. Surtout au départ, cela peut vous sécuriser. Et vous permettre d’avoir les moyens d’investir plus rapidement pour vous développer (matériel DJ, formation DJ…).

L’inconvénient majeur de ce statut, s’il doit y en avoir un, et uniquement si vous mixez dans un seul club,  je dirai que c’est la routine. Vous pourriez soit vous ennuyer, soit vous reposer sur vos acquis et ne pas savoir vous remettre en question pour continuer à évoluer. Pour moi, ce n’est pas forcément le statut qui va vous permettre de faire carrière en tant que DJ.

2- Le statut Micro-Entrepreneur

Ensuite, il y a aussi le modèle entrepreneurial « classique » !

La majorité des DJ indépendants utilisent le statut de micro-entrepreneur. Vous avez également dans ce statut classique la SARL, l’EURL, et d’autres sociétés un peu plus complexes… Mais ça, je ne vous le conseille pas à moins que vous ne fassiez déjà beaucoup de chiffres d’affaires… Parce que ces derniers modèles sont plus lourds à gérer (vous allez avoir besoin d’un comptable, par exemple) et ne vous apporteront aucune plus value.

Par contre c’est vrai qu’à partir d’un certain montant de revenu, vous serez “obligé” d’y passer. Alors j’espère pour vous que cela arrivera très vite ; )

En attendant, pour débuter, le statut de micro-entrepreneur (anciennement auto-entrepreneur) est parfait. Notamment si au départ cette activité vient en parallèle de votre activité principale. Vous n’aurez pas forcément beaucoup de temps à consacrer à la partie administrative. Ce statut est simple à obtenir en ligne et bénéficie de règles de gestion simplifiées. 

Bon il y a quand même quelques inconvénients à ce statut qu’il faut avoir en tête : votre chiffre d’affaires ne pourra donc pas dépasser un certain seuil (72 500 € de mémoire), vous ne pourrez pas récupérer la TVA sur les achats que vous réalisez (de type matériel) et vos patrimoines personnels et professionnels ne sont pas séparés (du coup en cas de soucis, vous mettez vos biens personnels “en danger” : surtout lorsque vous passez sur des modèles de sociétés plus complexes).

Mais en réalité,  pour débuter c’est quand même le meilleur statut !

3- L'entreprise Coopérative

La troisième possibilité, c’est ce que j’appelle le nouveau modèle entrepreneurial, c’est l’entreprenariat coopératif.

Votre projet est rattaché à une entreprise coopérative. L’avantage principal ?  Si vous optez pour l’entreprenariat coopératif, vous vous détachez de toute la partie administrative. Il n’y a vraiment aucune démarche à faire.

Une fois les démarches de bases effectuées auprès de cette entreprise,  vous travaillez de manière libre avec vos clients. Vous gérez la partie commerciale on va dire, et vous éditez vos contrats avec vos clients. C’est vraiment le côté administratif (déclaration…) qui est super simplifié ! Et quand on choisit un métier passion comme le Djing, c’est souvent cette partie qui nous ennuie le plus.  C’est d’ailleurs ce système coopératif que j’utilise moi-même. 

Je le conseille dans certains cas. Cela dépend des projets de chacun. Ce qui est vraiment top canon c’est que toute la partie administrative est mise sur la coopérative. Ça enlève une énorme épine du pied et c’est un modèle qui est finalement très très peu utilisé par les DJs. Et c’est bien dommage ; )

Choisissez l'entreprise DJ qui vous convient

C’est pour cette raison que je voulais faire cet article. J’étais donc en train de faire le tri dans mes contrats (oui ça personne ne peut le faire à votre place ^^) et je me suis dit que c’était l’occasion de partager avec vous ce nouveau système entrepreneurial; Et vous faire aussi un rappel des autres modèles qui existent pour ouvrir une entreprise DJ.

Il existe probablement peut-être d’autres statuts mais en tout cas ceux-ci sont les 3 principaux.

Découvrez + de conseils DJ sur le blog & YouTube en vous abonnant !

Vous pouvez aussi continuer de poser des questions sur ma chaîne YouTube ou sur mon blog Formation DJ. J’y répondrai soit en direct, soit par le biais d’une vidéo, soit par un article : ) 

En complément vous êtes libre de recevoir gratuitement mon Guide pour devenir DJ Pro et l’accès à la Playlist Privée sur YouTube pour voir les cours DJ. Inscrivez-vous juste en dessous :

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​Recevez gratuitement l'accès à la playlist vidéo des cours DJ + ​mon guide pour devenir DJ Pro

​​​Recevez gratuitement l'accès à la playlist vidéo des cours DJ