chaines brisées sortir zone de confort

Sortir de ma zone de confort m’a aidé pour devenir DJ

Aujourd’hui, j’ai envie de vous partager mon histoire lorsque j’ai démarré le DJing. J’étais timide, toujours en retrait, et vous allez voir que c’est en sortant de ma « zone de confort » que j’ai pu me développer en tant que DJ.

Ma « zone de confort » : la radio.

J’ai toujours été comme ça en étant plus jeune. Un peu mal à l’aise à l’oral devant un public. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai choisi de faire de la radio très tôt (à 13 ans !). Parce que j’ai toujours aimé discuter, parler mais jamais devant une foule…

Vous connaissez tous ce média ! Celui où l’on entend que la voix… (Surtout lorsque j’ai démarré ! Car aujourd’hui, avec les réseaux sociaux, la radio est devenue bien moins « mystérieuse »).

Eh bien, la radio, c’est le bonheur ! On parle à des dizaines voire centaines de milliers de personnes mais on est tout seul (ou en équipe) dans son studio. Autant vous dire que pour les timides, c’est quand même le bon plan pour commencer à se débloquer 🙂

Avec la radio, j’avais déjà commencé à sortir de cette timidité. Et je vois la timidité comme un refuge agréable où l’on est constamment rassuré par ses habitudes. Une « zone de confort » en somme.

Problème : j’ai trouvé une nouvelle zone rassurante avec la radio. Et il a fallu que je passe encore un cran au-dessus pour finir de débloquer ma timidité.

Sortir de ma « zone de confort » : être DJ !

Eh oui ! Parce que malgré tout, je suis planqué dans mon studio pour faire de la radio !

Lorsque j’ai commencé à être attiré par le DJing, au début, ça allait ! Je m’entraînais chez moi, tout seul, en mode « tranquille, de toute façon personne m’écoute »…

Sauf qu’un jour, bah il faut passer à l’action ! Et ce jour-là, ça a été quelques semaines à peine après avoir commencé ma formation de DJ !!!

Si je vous dis que j’étais encore timide, que j’étais à peine prêt techniquement et que ma première soirée était l’une des plus grosses de l’année devant 1000 personnes ?

Cette expérience, ce n’était même plus « sortir de sa zone de confort » ! C’était se faire « éjecter de sa zone de confort » !! 🙂

Je peux vous garantir une chose : ce soir-là, avant d’aller mixer, j’étais vraiment pas bien ! ^^

Conclusion.

Sur le moment, j’avoue que je ne faisais pas le malin. Pour être très franc, je pensais même qu’après cette 1ère soirée, je revendrais tout le matériel que j’avais acheté et que je n’entendrais plus jamais parler de DJing…

Et pourtant, c’est cette toute première soirée qui m’a permis d’en arriver là où j’en suis !

Me jeter dans le grand bain en sortant de ma « zone de confort » pour débuter a été la meilleure expérience et le meilleur choix que j’ai pu faire pour me développer en tant que DJ.

Aujourd’hui, je mixe aussi bien dans des lieux intimistes que sur des scènes devant 25 000 personnes. 🙂

Cet article participe à l’événement inter-blogueur sur le thème “Sortir de sa zone de confort” organisé par LE BEAR TROTTER 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

​Recevez gratuitement l'accès à la playlist vidéo des cours DJ + ​mon guide pour devenir DJ Pro

​​​Recevez gratuitement l'accès à la playlist vidéo des cours DJ + ​mon guide pour devenir DJ Pro